Emilie Devienne: Ma Vie

Ma Vie Quand je serai grande...

C'est ainsi que je me présente à vous

écrivaine, témoin de mon époque dont je vous rapporte le vrombissement à ma façon, mais aussi coach, engagée dans l'efficacité discrète de ce métier. Ecrire pour réenchanter le monde, telle est mon ambition.

Très jeune,

j'ai compris que l'écriture me permettait de démultiplier mes vies. Je vous épargne la séquence "émotions" quand j'offrais à mes parents des histoires écrites sur du papier quadrillé, les pages reliées de coton perlé, rose le plus souvent.

En classe,

les maths étaient ma terreur et les équations me plongeaient dans des abîmes de perplexité. Heureusement, les mots venaient à ma rescousse, même si leur exigence me menait la vie dure.

À l'âge,

de choisir un métier, le journalisme s'est imposé comme un moyen idéal de combiner ce que j'aime plus que tout: le contact humain et l'écriture. Cela a duré une bonne vingtaine d'années, au Québec et en France.

Et voilà,

que la crise de milieu de vie vient me taquiner tant les émotions que les neurones. Comment continuer, sans tout à fait continuer ? L'écriture doit rester le fil rouge de ma vie, mais je cherche autre chose sans trop encore savoir quoi.

Rien comme un coaching pour y voir clair.

et la réponse apparait: je vais être coach, moi aussi. Grâce à ce métier, je croiserai des femmes et des hommes aux prises avec des projets professionnels ou littéraires à peaufiner pour mieux les mettre en oeuvre.

Vos questions